-A A +A

Liege Airport: croissance majeure et nouveaux investissements

Liège 5 janvier 2018. Vingt-sept ans après la création de la sa SAB (Société de l’aéroport de Bierset), et dix ans après sa transformation en S.A. Liege Airport, l’aéroport de Liège a vécu une année 2017 fertile en événements, avec la concrétisation de la reprise des activités du centre de tri TNT par Fedex, et le rachat de TNT Airways par le groupe ASL, la deuxième année des charters chinois, et la croissance de ses activités cargo avec l’arrivée de nouveaux clients importants.
 
La reprise de TNT par Fedex en 2016 a entraîné des changements majeurs, dont la reprise de TNT Airways par le groupe ASL Aviation. Un des derniers B737F (OE-IAR B737-4M0SF cn 29208) encore aux couleurs TNT cötoye un des premiers B737F (OO-TNP B737-45BDSF cn 27256) de ASL Airlines Belgium récemment repeint aux couleurs Fedex.  
 
Huitième aéroport européen en cargo
Liege Airport (www.liegeairport.com) occupe la très enviable huitième position dans le classement des aéroport cargo en Europe (et la première en Belgique). 717.000 tonnes de frêt ont été enregistrées en 2017, soit une augmentation substantielle (+8,5%) par rapport aux 660.604 tonnes de l’année précédente. La barre des 700.000 tonnes est franchie et constitue un nouveau record pour l'aéroport. Seul aéroport européen à donner la priorité au full cargo, Liege Airport dispose d’atouts considérables pour ce secteur. Ouvert sans restriction 24 heures sur 24, et 7 jours sur 7, il offre une qualité de service flexible et rapide, le tout à moins d'une journée par camion au coeur du triangle d'or Amsterdam-Paris-Francfort (400 millions de consommateurs). Il dispose d’une infrastructure qui répond aux divers besoins logistiques. Outre sa spécialisation dans le transport express (depuis l’implantation de TNT en 1998), Liege Airport est aussi un aéroport « full cargo » qui connait une croissance majeure avec le développement du commerce électronique, mais aussi de transports de fret spécialisés tels que les produits pharmaceutiques et périssables, ou les animaux vivants (près de 4.000 chevaux par an!). Liege Airport a développé sa marque Flexpress, et annoncé récemment de nouveaux investissements.
 
Ethiopian Airlines est un des principaux utilisateurs du Flexport dans la zone cargo nord, et opère à Liège depuis 2008. Le B777-F6N ET-APU (cn 41817) est photographié en cours de chargement.
 
« Liege Airport augmentera dès 2018 ses surfaces d’entreposage en première ligne. Près de 20.000 m² d’entrepôts supplémentaires et des équipements sont prévus soit une augmentation de 30 % de nos capacités de traitement du cargo. Le premier hall de 6.000 m² sera disponible en janvier 2018 et les autres entrepôts seront opérationnels fin 2018. Nos atouts – terrains libres, pas de slots et qualité de service – séduisent les opérateurs », précise Luc Partoune, CEO de Liege Airport.
 
La stratégie clairement définie par Liege Airport est soutenue par un investissement de plus de 20 millions d’euros pour répondre aux besoins actuels et aux futures opportunités. Plus de 300 emplois directs seront ainsi créés. Liege Airport vient en outre de décider d’augmenter ses surfaces de tarmac et de construire quatre nouvelles positions de parkings pour gros-porteurs, ce qui représente un investissement de 30 millions d’euros. Après la décision de réaliser 20.000 m² d’entrepots supplémentaires, c’est plus de 50 millions d’euros que Liege Airport investit dans la zone cargo nord en 2018.
 
Photographié à Amsterdam, ce Boeing B777-FFT (B-2094 cn 44685) de Air China Cargo se pose désormais à Liège en raison de la saturation de l’aéroport hollandais. Liege Airport espère voir cette compagnie augmenter en 2018 la fréquence de ces de vols, actuellement hebdomadaires.
 
Comme l’explique Luc Partoune, CEO de Liege Airport: « D’une part, l’activité cargo mondiale connaît une croissance générale poussée par les bonnes performances économiques en Europe, mais aussi par l’émergence de nouveaux créneaux portés par l’E-commerce. Et la saturation de l’aéroport d’Amsterdam change la donne ».
 
Qatar Airways Cargo est arrivé à Liege Airport en 2013. Ils utilisent principalement des Boeing 777F et des Airbus A330F, mais ont aussi récemment introduit sur certains vols leurs Boeing 747-8F. L’Airbus A330-243F (A7-AFJ cn 1708) est photographié juste après son atterrissage en piste 22L.
 
En fret l’activité a été soutenue pour toutes les compagnies clientes avec des augmentations significatives pour la CAL (Cargo Airlines – Israel), El Al et Qatar Airways Cargo. TNT a continué à bien performer dans sa phase de transition suite au rachat par Fedex et reste de loin le premier client.
 
TNT-Fedex et TNT Airways-ASL: les grands changements
Le centre de tri TNT sert désormais aux besoins des deux marques (Fedex et TNT). La Commission Européenne avait mis comme condition d’accord à la reprise de TNT par Fedex que la filiale TNT Airways soit revendue. Le groupe ASL Aviation avait annoncé en février 2016 son intention de racheter les deux compagnies aériennes de TNT Express, à savoir TNT Airways (Belgium) et Pan Air (Spain). Cette offre était conditionnelle à l’approbation de l’acquisition de TNT Express par Fedex. Ce qui fut officialisé le 18 mai 2016, et a permis la concrétisation d’un accord pluri-annuel confiant à ASL Aviation la mission d’opérer les vols pour la nouvelle entité Fedex-TNT. TNT Airways et Pan Air, et l’ensemble de leur personnel (580), ont dès lors été transférés à ASL Aviation. Cette gigantesque opération s’est faite sans interruption de service.
 
Alignés sur le tarmac en 2009 devant le centre de tri TNT, ces trois British Aerospace 146-300QT aux couleurs de TNT Airways étaient encore belges à l’époque (OO-TAZ OO-TAF OO-TAY). Ils ont été transférés quelques années plus tard à Panair Spain, devenue depuis ASL Airlines Spain.
 
Le centre de tri de TNT à l’aéroport de Liège a été inauguré en 1998, et agrandi en 2007. Situé dans la zone cargo au sud de la piste, il occupe aujourd’hui plus de 1.500 personnes et dispose d’une surface de 75.000 m2. Alors qu’il traitait sous TNT l’entièreté de son fret aérien européen, il fait maintenant partie du réseau Fedex. L’introduction d’un nouveau vol de Fedex avec un Boeing 777 de Liège à Memphis (siège de Federal Express), et plus récemment le lancement de nouveaux vols intra-européens reliant Liège à Londres-Stansted, Bâle, Genève et East Midlands, confirment le rôle du hub de TNT à Liège comme une opération importante pour le groupe. Liège fait désormais partie intégrante du réseau européen des hubs de Fedex Express, déjà présent aux aéroports de Paris Charles de Gaulle et Cologne. Pas moins de 100.000 pièces passent quotidiennement par le centre de tri de l’aéroport liégeois.
 
David Binks, President FedEx Express Europe et Chief Executive Officer TNT, indique que son entreprise compte conforter sa place de numéro un mondial grâce à cette intégration du hub européen de TNT. Fedex investit d’ailleurs 120 millions d’euros dans la construction d’un nouveau centre de tri qui sera inauguré en février 2018 et permettra d’augmenter sa capacité de 30%.
 
Conséquence logique de l’intégration de TNT dans Fedex, Liège est désormais reliée à Memphis, siège et hub principal de Fedex, en Boeing 777F. Ici, le N884FD B777-F52 (cn 37137) photographié à l’atterrissage en piste 22L.  
 
Chaque nuit, une quarantaine d’avions décollent des pistes de Liege Airport, avec en complément une flotte d’environ 130 camions et camionnettes.
 
Principale compagnie aérienne basée à Liège Airport, l’ancienne TNT Airways a été rebaptisée ASL Airlines Belgium. L’intégration dans le réseau logistique de Fedex a entraîné des modifications importantes au niveau de la flotte. Les trois Boeing 777 sont passés chez Fedex, et deux Boeing 747 supplémentaires ont été acquis cette année.
 
ASL Airlines Belgium a rajouté en 2017 deux Boeing 747 à sa flotte. Le B747-4B5ERF  OE-IFD (cn 33945) en très courte finale de la 22L.
 
Le processus de repeinture des avions prévoit qu’une partie de la flotte arbore les couleurs Fedex, avec la mention « European Services provided by ASL Airlines», et une autre partie est en livrée ASL Airlines, avec un nouveau schéma de couleurs en cours d’application progressive. La flotte sous AOC belge comprend actuellement 28 avions: 2 Boeing 737-300, 18 B737-400, 5 B747, et 3 B757.
 
Le Boeing 737F OO-TNO (B737-49RSF cn 28881) dans la nouvelle livrée ASL Airlines Belgium.  
 
Une partie de la flotte ASL est opérée aux couleurs de Fedex, avec la mention «European Services provided by ASL Airlines « comme illustré sur le Boeing 737F OO-TNN (B737-45DF cn 2713).
 
ASL Aviation Group dispose de pas moins de six compagnies aériennes en Europe: ASL Airlines Spain (ex Pan Air); ASL Airlines France (ex Europe Airpost); ASL Airlines Hungary (ex Farnair Hungary); ASL Airlines Ireland (ex Aero Contractors) et ASL Airlines Switzerland (ex Farnair Switzerland). Certains de leurs avions viennent régulièrement renforcer la flotte liégeoise. Rappelons que ASL Aviation Group, dont le siège est en Irlande, est en partie belge, puisque la Compagnie Maritime belge (CMB) détient 51% du capital.
 
Egalement rachetée par le groupe ASL Aviation, la compagnie espagnole Pan Air est rebaptisée ASL Airlines Spain. Ici, un de leurs British Aerospace 146-300QT, le EC-MID (cn 3168 ex OO-TAH).
 
Nouveaux clients
Depuis l’arrivée de la CAL (Cargo Air Lines) israélienne en 1996, d’autres compagnies aériennes internationales ont choisi de desservir Liège. Ethiopian Airlines en a fait un hub en 2008, et Qatar Airways Cargo est arrivé en 2013. L’américaine Western Global y base plusieurs de ses MD-11F. Et de nombreux opérateurs sont régulièrement affrêtés pour desservir le hub TNT-Fedex ou pour alimenter le Flexport dans la zone cargo nord.
 
La compagnie américaine Western Global opère plusieurs McDonnell-Douglas MD-11F au départ de Liège, dont le N581JN (cn 48581).
 
Depuis juin 2017, Air China Cargo effectue une rotation par semaine en Boeing 777 entre Shanghai et Liège, et prévoit une augmentation du nombre de vols en 2018.
 
Début octobre, la compagnie russe Air Bridge Cargo (ABC) a décidé d’établir un nouveau hub à Liege Airport. Faisant partie du groupe Volga-Dnepr, ABC avait déjà une longue expérience de la collaboration avec Liege Airport au travers d’Atran Airlines, qui vole régulièrement pour TNT avec un Boeing 737-400F. Durant la saison d’hiver, ABC effectuera jusqu’à douze vols par semaine de et vers Liège, desservant ses destinations en Asie, Amérique du Nord et Europe. ABC a été créée en 2004 et opère pas moins de dix-huit Boeing 747 cargos, dont onze de la dernière génération (B747-8F), et est devenue en quelques années une des dix principales compagnies aériennes cargo internationales. Depuis sa création, elle a connu treize années consécutives de croissance du tonnage transporté.
 
La compagnie russe Air Bridge Cargo a annoncé en octobre 2017 sa décision de s’implanter à Liege Airport. Elle exploite une flotte de dix-huit Boeing 747, dont onze -8F de la dernière génération tels que ce VQ-BLQ (B747-8HVF cn 37581).
 
L’aérogare passagers a été inaugurée en 2005. On voit à l’arrière-plan un panneau souhaitant la bienvenue aux passagers du tour opérateur chinois u-Tours, ainsi qu’un Airbus A340-541 de Qatar Airways (A7-HHH  A340-541 cn 495).
 
Outre le fret, Liege Airport dispose également d’une aérogare passagers très moderne, qui dispose de quatre « gates » et permet d’accueillir 500 passagers/heure.
 
Elle est utilisée principalement par les compagnies aériennes des tours opérateurs-voyagistes. TUI Airlines of Belgium propose quatre destinations au départ de Liège: Alicante, Las Palmas, Malaga et Tenerife. Depuis 2016, un tour opérateur chinois, u-tour, a organisé des vols reliant huit villes de son pays à Liège en utilisant des compagnies aériennes russes. Cet important trafic (100.000 passagers/an) a connu un arrêt brutal en septembre 2017 avec la faillite de la compagnie russe Vim Airlines, qui avait succédé à I-Fly. Il n’est pas exclu que ces vols reprennent l’an prochain, mais rien n’est connu pour l’instant.
 
Les rumeurs persistantes en fin d’année 2017 faisaient prévoir l’arrivée potentielle Ryanair en 2018.  Le porte-parole de l’aéroport, Christian Delcourt, confirmait d’ailleurs l’existence de discussions commerciales avancées entre Liege Airport et la low-cost irlandaise. Si cette négociation aboutit, cela signifierait une augmentation potentielle importante du nombre de passagers au départ de l’aéroport liégeois par rapport aux 192.000 passagers enregistrés en 2017. Le nombre total de mouvements (passagers et cargo) s'élève à 37.199 pour l'année 2017.

Une infrastructure performante
L’aéroport dispose de deux pistes. La 04R/22L est la principale avec une longueur de 3.690 m et une largeur de 45 m. Dans le sens 22L elle dispose d’un ILS Cat III permettant des atterrissages avec une RVR (Runway Visual Range) de 125 m, et dans l’autre sens (04R) d’un ILS Cat I, avec une RVR de 400 m. La piste secondaire 04L/22R mesure 2.340 m x 45 m. L’aéroport dispose d’une balise DVOR/DME et d’un radar-sol. Le contrôle aérien est assuré par Belgocontrol. Les opérations sont gérées (y compris le parking control) par l’APOC (Airport Operations Center) de Liege Airport.
 
Le centre des opérations APOC gère également les parkings avions. 
 
Avec sa piste principale allongée à 3.690 m en 2010, Liege Airport permet les décollages à pleine charge de tous les types d’avions. Il relie un grand nombre d’aéroports tant en Europe qu’en long-courrier vers l’Amérique du Nord, l’Afrique, le Moyen-Orient, l’Asie et même l’Océanie.
 
L’accès direct aux pistes et aux positions de parking-avion à proximité immédiate des halls cargos nord et sud réduisent au minimum les temps de transferts. Les services douaniers et les contrôles vétérinaires ou physio-sanitaires sont présents en H24. Les compagnies aériennes disposent en outre d’un très grand choix fournisseurs de services de handling et de fourniture de carburant aviation. En assistance aéroportuaire, trois sociétés se partagent le marché: Aviapartner, LACHS, et Swissport. Et Air BP, Total Belgium, Vitol, Q8 et World Fuel Services sont les fournisseurs de Jet A1. La « Fuel Farm » de Liege Airport permet également le ravitaillement en Avgas 100LL.
 
Pour l’aviation d’affaires, un terminal dédié est géré par Aviapartner Liege Executive.
 
Qualité de service récompensée
Signe de reconnaissance de la qualité de ses services, Liege Airport s’est vu attribuer par les professionnels du secteur le prix « Air Cargo Excellence 2017 » dans les catégories « Meilleur aéroport 400.000-900.000 tonnes » et « Meilleur aéroport européen ». 
 
Que de chemin parcouru depuis la création de la sa SAB en 1990 sur ce qui était à l’époque un aéroport militaire avec une activité civile réduite. C’est à partir de 1996 que démarre vraiment de façon durable les activités de fret aérien, avec l’implantation du hub européen de Cargo Airlines (CAL), bientôt suivie en 1998 par la mise en service du centre de tri TNT. Ces opérateurs sont encore actuellement deux des clients les plus importants de Liege Airport. En 1999, ADP signe un accord de partenariat avec la SAB dans laquelle ils prennent une participation financière. Le terminal passager est inauguré en 2005 et a accueilli 382.000 passagers en 2016. En 2007 la SAB se transforme et devient sa Liege Airport.
 
Utilisés par le tour opérateur chinois u-Tours pour sa deuxième saison de liaisons Chine-Belgique, la compagnie aérienne russe Vim Airlines a dû arrêter ses activités en septembre. Sa flotte (dont ce Boeing 777212ER VP-BVX cn 28514) a été stockée en grande partie sur l’aéroport espagnol de Teruel. 
 
Client de longue date des tarmacs liégeois, Icelandair Cargo est notamment un acteur important dans le transport de périssables et aussi de chevaux. Photographié  à l’atterrissage, le TF-FIG est un de leurs Boeing 757F (cn 24456).
 
Devenu la solution privilégiée de grands acteurs de la logistique et du transport de marchandises en Europe, Liege Airport offre une disponibilité en termes d’heures d’ouverture et de capacité d’accueil, et ce à des tarifs moindres que les grands aéroports internationaux.  S’ajoutent la disponibilité de « slots » de décollage et d’atterrissage, de grandes surfaces de parking et une infrastructure logistique adaptée aux différentes catégories de fret. Liège Logistics, la plateforme multimodale dédiée au transport rail-route, à la distribution et à la logistique, est située à quelques centaines de mètres, de même que l’accès au réseau autoroutier, qui le met à moins d’une journée de camionnage des plus grandes villes européennes. Centré sur le cargo, Liege Airport cherche constamment à améliorer ses services et l’annonce récente des nouveaux investissements en entrepôts et équipements supplémentaires permet d’ici à fin 2018 d’augmenter de 30% les capacités de traitement du cargo à l’aéroport liégeois, tout en créant plusieurs centaines d’emplois directs. Rappelons que Liege Airport représentait déjà pas moins de 3.500 emplois directs. Une belle réussite tant pour la région wallonne que pour la Belgique. Et avec de belles perspectives de développements dans les prochaines années.
 
Texte et photos: Guy Viselé