-A A +A

Temploux s’endurcit…

Temploux, le 18 juin 2018. L’aérodrome de Temploux connait une activité inhabituelle. De nombreux engins de chantiers ont envahi le terrain. Engins de démolition? Serait-ce la fin de cette plateforme? Que nenni ! Comme Guy Viselé l’a relaté dans Hangar Flying (www.hangarflying.eu/fr/content/a%C3%A9rodrome-de-namur-avenir-assur%C3%A9) un vent nouveau souffle sur l’Aérodrome de Namur et de nombreux investissements sont en cours afin d’assurer le pérennité du terrain qui, ne l’oublions pas, existe depuis 1947.

EBNM, un terrain en herbe qui existe depuis 1947 avec une piste pour les avions (06D/24G) et une pour les planeurs (06G/24D) Cette vue ne sera bientôt plus qu’un souvenir. A noter les seuils de décollage et d’atterrissage décalés introduits sur la piste planeur (à droite) en début 2018 pour des raisons de sécurité.

Des investissements conséquents
Outre le maintien des activités habituelles du terrain (avions de tourisme, vol à voile, parachutistes, hélicos, écoles de pilotage et maintenance) un des évènements importants est l’arrivée de la SONACA Aircraft S.A qui va y implanter sa ligne de montage du Sonaca 200 que JP Decock vous a présenté en 2016 (www.hangarflying.eu/fr/content/vol-en-sonaca-200). Ce petit monomoteur biplace d’écolage ou de tourisme, qui vient d’obtenir sa certification EASA, est promis à un bel avenir comme le montre un carnet de commande déjà bien rempli. Deux appareils volent déjà à Temploux (OO-SON et OO-NEW). Plusieurs sont en cours de montage dans les installations provisoires l’avionneur dans un des petits hangars bleus dont le OO-NCA destiné à l’école d’aviation « New CAG » de Charleroi. De nombreux travaux de maintenance ont déjà été entamés à Temploux depuis le changement de propriétaire notamment sur les toits de hangars qui en avaient bien besoin mais le chantier le plus important est la création d’une piste en dur de 690 mètres avec taxi-track ainsi que l’installation de trois nouvelles pompes à essence (Jet A1-AVGAS-UL 91). Cette piste est une condition à l’implantation de Sonaca Aircraft afin de permettre de voler toute l’année. Souvent les pistes en herbe sont inutilisables en cas d’intempéries prolongées comme ce fut encore le cas cet hiver. Il est également prévu la construction d’un grand hall de montage pour le Sonaca 200 derrière les hangarettes jouxtant le grand Hangar 4. La demande de permis unique déposée par la nouvelle direction auprès de la région wallonne ayant été acceptée fin mai, les travaux de construction de la piste en asphalte ont été planifiés avec l’entrepreneur général WANTY S.A et ont débuté le 18 juin. Les travaux devraient durer trois mois.

Vue aérienne prise depuis l’ASK 13 D-3438 le 30 juin 2018. Grâce au beau temps les travaux avancent rapidement.
La piste 06D est presque prête pour l’asphaltage.

Un cap difficile à passer mais une continuité des activités aériennes
Des mesures ont bien entendu été prises afin de garantir une continuité des activités aériennes pendant les travaux, ce qui n’est pas une mince affaire. Une attention particulière est accordée à la sécurité tant en vol qu’au sol. Un responsable de la sécurité a rejoint l’équipe de l’Aérodrome de Namur en la personne de Patrick Stouffs, bien connu dans le monde du vol à voile. Un briefing de chantier est organisé journellement entre les responsables de l’entrepreneur principal et le commandant d’aérodrome ou la direction de l’aérodrome afin de faire le point sur le chantier et les zones de travail prévues durant la journée, ce qui permet de briefer correctement les pilotes au bureau de contrôle. Une reconnaissance pédestre quotidienne y compris durant les weekends période ou l’activité aérienne est la plus intense est effectuée par les responsables de l’aérodrome afin de s’assurer du bon balisage des limites du chantier.

Le balisage des travaux est fait méticuleusement afin d’assurer un maximum de sécurité.
Le 2 juillet 2018 le Sonaca 200 (futur OO-NCA) de New CAG a fait ses premiers essais moteurs avant d’effectuer son premier vol qui est prévu mi-juillet.

Des mesures afin de garantir une sécurité optimale
L’Aérodrome de Namur dispose de deux pistes dont une, la 06G/24D, est utilisée depuis toujours pour les activités vélivoles. L’activité sera donc entièrement concentrée sur cette piste pendant la période de travaux avec des règles d’usage définies pour les différents utilisateurs.

Une première mesure est l’établissement un NOTAM afin de limiter l’accès du terrain aux seuls avions qui y sont basés, ceux qui y viennent pour la maintenance auprès de Aéromotion ou ceux de la police, du SAR, des check pipeline et des vols medevac.

Des règles de taxi vers les seuils de piste ont été définies pour les trafics au sol (en particulier depuis le coté Est pour les avions qui viennent des ateliers de maintenance et du club para). Le Pilatus du club-para local se voit définir des zones d’embarquement spécifiques pour les parachutistes qui y seront amenés en navette.

Prise de vue le 6 juillet 2018. Les travaux avancent vite et les terrassements sont déjà presque terminés. On distingue nettement la piste, le taxi-track et les bretelles.

La piste 06G/24D étant partagée entre les différents utilisateurs durant la durée de travaux, les activités planeurs sont également impactées avec une limitation de véhicules utilisés en piste et des procédures radio adaptées à la nouvelle situation qui pourrait être conflictuelle surtout en finale. Ainsi les planeurs en circuit d’atterrissage devront en plus de leur « call sign » préciser qu’il s’agit d’un planeur afin de permettre aux avions de tenir compte des règles de priorité aérienne qui sont d’application. A l’atterrissage les planeurs doivent maintenant dégager la piste vers le côté « travaux » plutôt que vers la limite extérieure de la piste.

Pendant la remise à neuf des toits des hangars les avions sont parqués en extérieur.
Les travaux n’empêchent pas les activités aériennes et les vols des planeurs sont nombreux en cette période de stage de juillet.

Outre le NOTAM précité limitant l’accès de Temploux aux avions visiteurs, des restrictions d’emploi pour les locaux sont mises en œuvre par un système de slots durant le weekend:
- de 09:00hr à 12:00: avions -paras-hélicoptères
- de 12:00hr à 17h30: planeurs- paras- hélicoptères
- de 17:30hr au sunset: avions-paras-hélicoptères

De plus pour les activités vélivoles en semaine les slots du WE sont également d’application. Ces règles devraient faire l’objet d’une évaluation avec les utilisateurs après une période d’observation. A l’écriture de ces lignes, trois WE et une semaine de stage de vol à voile ont eu lieu sans difficultés grâce à la coopération de tous. Dans quelques mois si tout va bien, EBNM aura passé ce cap difficile pour le bien de tous les utilisateurs.

Robert Verhegghen