-A A +A

KB Air Force Days 2018. Grandiose.

Kleine-Brogel, 6 et 9 septembre 2018. Dernier jour des Belgian Air Force Days. Grandiose n’est pas usurpé, car cet événement a attiré 72.000 visiteurs sur la base limbourgeoise, le record étant le dimanche avec des spectateurs en six à huit, voire dix, rangs sur le pan de terrain longeant la piste parallèle sur toute sa longueur, soit 2.400 mètres. La base était littéralement noire de monde!
 
Il est vrai que le menu proposé au public était de grande classe, tant pour l’exposition statique que pour les démonstrations en vol. En effet, de 10 à 18 heures 30, les visiteurs ont pu admirer les évolutions de pas moins de sept patrouilles acrobatiques et d’une vingtaine de démonstrations individuelles, dont celles parmi les plus spectaculaires étaient le F/A-18 Hornet suisse, l’Eurofighter 2000 Typhoon britannique, le Rafale français, le Sukhoi SU-27 Flanker ukrainien, sans oublier notre démonstrateur F-16 national, Stefan Darte « Vador ».
 
La cadence des présentations en vol était soutenue et celle des patrouilles tout autant, y compris les parachutistes des RAF Falcons, et notamment les T-17 danois, The Victors belges sur Piper Cherokee, le Team Raven britannique sur Vans RV-4 et RV-8 rarement observé sur le continent, nos Diables Rouges toujours aussi fringants sur leurs SIAI-Marchetti SF260, le Breitling Team constitué de grands professionnels de l’acrobatie, les Royal Jordanian Falcons et leurs évolutions impeccablement enchaînées et la Patrouille de France et ses Alphajet qui clôturaient la journée en apothéose.
 
L’exposition statique présentait plus d’une machine volante peu coutumière sous nos cieux, la plus surprenante étant sans doute le Bell-Boeing MV-22 Osprey qu’on aurait voulu voir voler, le F-35A Lightning II de l’aviation militaire italienne en première vision belge, les hélicoptères Westland-Agusta Merlin danois, anglais et portugais, les NH90 TTH et Tigre de l’ALAT française, les AH-64D Apache et Boeing CH-47D Chinook néerlandais ainsi que le Mil Mi 8 polonais.
 
Un programme qui avait de quoi combler les amateurs autant que les connaisseurs les plus exigeants, tant le plateau de participants fort alléchant baignait en plus dans un beau ciel ensoleillé. Des journées indiscutablement positives pour l’image de la Composante Air Belge!
 
Texte et photos: Jean-Pierre Decock